article

Brève : une protéine microbienne pour traiter le syndrome métabolique

Akkermansia municiphila est une bactérie gram négative anaérobie qui colonise le tube digestif des hommes et des rongeurs. Elle représente 1 à 5 % de toutes les bactéries intestinales. Elle semble moins abondante chez les obèses que chez les sujets minces. La bactérie garde son efficacité lorsqu’elle est cultivée sur un milieu synthétique compatible avec l’administration humaine. De manière inattendue, la pasteurisation de A. municiphila augmente sa capacité à réduire la masse grasse, l’insulinorésistance et la dyslipidémie chez les souris. Une protéine spécifique isolée de la membrane externe de A. municiphila reproduit partiellement les effets bénéfiques de la bactérie. L’administration de A. municiphila vivante ou pasteurisée, développée sur un milieu synthétique, ne présente pas de danger chez l’homme. On attend maintenant des études chez l’homme.

![](assets/images/articles/88/MCED88__2.jpg°

Imprimer l'article

Auteurs :

Plovier H. A purified membrane protein from Akkermansia municiphila or the pasteurized bacterium improves metabolism in obese and diabetic mice. Nat Med 2017 ; 23 :107-113.
Forato F, Marette A. A microbial protein that alleviates metabolic syndrome. Nat Med 2017 ; 23 :11-12.

Haut de page